La crise, opportunite de coaching ?

Image

L’inconfort, la perte de repère, le stress sont les indicateurs d’un état d’insatisfaction et de pression qui hurlent et stimulent le besoin de changer.

Mais alors la question qui nous brule les lèvres c’est :

« Est ce que pour cette personne il est évident de savoir ce qu’il faut changer ?  »

Et bien non pas tant que ça, le coaching est une relation qui permet d’aider à y voir plus clair, prendre du recul, a se poser des questions sur le cap a définir.

Avec le coaching vous travaillerez l’identification de vos besoins, de vos valeurs, des actions de changements possibles…

 

Coaching, conseil, thérapie… On fait le point !

Comme je vous l’écris sur notre site www.coaching-en-ligne.com, et comme je le répéterai souvent (car j’y tiens!) : le coaching n’est pas une thérapie, ni un conseil. C’est l’accompagnement d’une personne dans une situation de changement. Le job du coach, c’est d’accompagner le coaché dans ce changement en sollicitant sa réflexion, pour mettre en place des actions dans le but d’atteindre l’objectif souhaité par le coaché.

Le coaching n’est pas une thérapie :

Alors, vous allez penser, « Oui, mais une réflexion face à un changement peut amener une remise en question profonde, et peut générer d’autres questions liées à la construction du psyché ou à certains chocs psychologiques vécus ». Soit, et vous avez raison.

Mais si vous entendez un coach vous dire : « Vous pensez que votre manque de confiance vient de la frustration que vous avez éprouvé lors de votre petite enfance ? Explorons ensemble cette frustration. » Fuyez !

Ce n’est pas le job du coach. Il est possible d’appréhender ce type de problématiques en séances de coaching, mais ce n’est pas du ressort du coach de les travailler. Ce que le coach peut travailler, c’est vous aider à modifier un comportement qui vous semble inadapté et dont vous avez, avec une personne compétente, analysé l’origine. Thérapie et coaching peuvent être complémentaires, mais restent des domaines différents.

Le coaching n’est pas un conseil :

Vous pensez peut être également : « Il est marrant avec ses « ce n’est pas un conseil », mais moi lorsque je fais une séance de coaching, le coach me donne des outils pour avancer, si ça c’est pas du conseil… ». Soit, et vous avez encore raison.

Mais si vous entendez un coach vous dire : « Vous n’avez pas confiance en vous ? Je vais vous dire comment retrouvez la confiance. Voilà comment il faut faire… » Fuyez !

Ce n’est pas le job du coach. Aucun coach ne doit vous imposer quoi que ce soit (sauf le règlement des séances peut être…)

La plupart de ces personnes qui se font appeler coach et qui sévissent aussi bien auprès des particuliers que des professionnels, sont au mieux des conférenciers qui partagent leur expérience, au pire des gourous. Vous les entendrez souvent dire « Ça a marché pour moi, pourquoi ça ne marcherait pas pour vous ? », c’est le fameux argument du vendeur d’électroménager « J’ai le même à la maison, madame ! ». Au pire, il vous impose une démarche, au mieux il vous propose un mode de fonctionnement dans lequel il vous faudra tant bien que mal vous imbriquer.

Pourquoi ça ne marcherait pas pour vous ?… Parce que justement chacun d’entre nous fonctionne différemment (avec des similarités qu’on retrouve bien sûr parmi nous tous, en fonction des cultures, des caractères, de l’éducation, des valeurs, etc… ).

Et le coaching est une démarche, une méthode qui se met au service du coaché, et non l’inverse. Toute la démarche de coaching – on parle également de posture de coaching- repose sur le principe d’accompagnement et de mise en réflexion pour entraîner la mise en action.

C’est le coaché qui, aidé par le coach, trouve son mode de fonctionnement, celui qui lui permet d’être le plus efficient.

Cette démarche est bien sûr accompagnée d’outils (des tableaux, questionnaires, articles…) que le coach met à disposition du coaché, qui choisira des les utiliser ou non.

Au fur et à mesure du coaching, le coaché prend lui même les décisions qui lui semblent justes, adaptées à sa situation, à son mode de fonctionnement et à sa volonté de changement.

Le coach sollicite, ne propose pas, et encore moins n’impose.

« Mais un conseil, ça fait du bien parfois, quand on est perdu ». Évidemment ! Le conseil et la formation sont indispensables et bénéfiques. Ils apportent des connaissances et compétences précieuses au quotidien et permettent d’avoir plusieurs cordes à son arc.

Les cordes, c’est bien. Mais l’arc, connaissez vous bien son mode de fonctionnement ?

Conseil et coaching peuvent eux aussi être complémentaires, mais restent deux domaines de travail différents.

Je serai ravi de pouvoir échanger avec vous sur ce sujet via vos commentaires.

A bientôt !